cClaude.rocks ☕ Le blog

[Nouvelles technologies, sciences et coups de gueule…]

Menu
Ce billet a été édité le : 2021-11-20

Le Dossier Médical Partagé

DĂ©but 2019, j’avais commencĂ© Ă  Ă©crire un article suite Ă  la vidĂ©o diffusĂ©e de l’espace des sciences de Rennes oĂč j’avais Ă©tĂ© Ă©tonnĂ© de cette confĂ©rence qui n’était qu’un moment de communication de la « CNAM » et oĂč j’avais Ă©tĂ© Ă©tonnĂ© du manque de recul des intervenants, une vision technocratique et technologique.

Leur discours m’a convaincu qu’ils Ă©taient dans la communication et qu’ils n’avaient pas pris la mesure des problĂšmes liĂ©s Ă  la mise en place du « Dossier MĂ©dical Personnalisé ».

En particulier, l’aspect sĂ©curitĂ© prĂ©sentĂ© dans la confĂ©rence est de la poudre aux yeux, il ne parle clairement pas de l’usage que peu ĂȘtre fait de ces donnĂ©es contre l’intĂ©rĂȘt des patients. En ce sens, cette confĂ©rence m’avait choquĂ© de la part de l’espace des sciences puisque le contenu de cette confĂ©rence ne permet pas d’informer le spectateur, et pire elle l’embrouille. Les critĂšres de sĂ©curitĂ© prĂ©sentĂ©, montre que la chaĂźne de stockage de l’information, vise Ă  dĂ©responsabiliser les diffĂ©rents intervenants. Ce dĂ©coupage garanti le fait que les diffĂ©rents intervenants seront facilement protĂ©gĂ©s lĂ©galement, mais ne permet pas de garantir que les donnĂ©es ne seront pas utilisĂ©es de maniĂšre douteuse.

Le SMS de confiance prĂ©sentĂ©, j’ignore s’il est finalement en place, mais celui-ci ne sert Ă  rien puisque les fichiers sont accessibles par des tiers Ă  des « fins de recherche », et au final, c’est une protection contre les professionnels de santĂ©, mais en aucun cas pour vous protĂ©ger d’une « assurance » qui souhaiterais Ă©valuer prĂ©cisĂ©ment votre cas, puisqu’elle ne passera pas l’application.

Je n’ai pas pris le temps de finir l’article, et c’est finalement la chaĂźne « BLAST » qui avec seulement 2 ans de recul amĂšne les confirmations de mes craintes de l’époque.

Le DPM sera principalement le cheval de trois permettant la disparition de sĂ©curitĂ© sociale et donc de la CNAM (« Caisse National d’Assurance Maladie). Cet outil est dĂ©finitivement la solution permettant au secteur privĂ© de prendre la main sur la manne liĂ©e au marchĂ© de la santĂ©.

  • Dossier mĂ©dical partagĂ© et intelligence artificielle

    Le DMP pour Dossier Médical Partagé un outil qui pourrait produire le meilleur, mais va certainement produire le pire.

    Dossier médical partagé et intelligence artificielle
    Avec _Yvon MerliĂšre_, _Romain Farel_
    

    Le dossier médical partagé (DMP) se déploie actuellement dans tout le pays à vitesse accélérée.

    Les experts en intelligence artificielle s’associent aux promoteurs de ce nouvel outil au bĂ©nĂ©fice des patients et professionnels de santĂ©. Mais ce nouveau carnet de santĂ© numĂ©rique peut aussi susciter des questions chez les usagers comme chez les mĂ©decins. L’occasion pour l’Assurance Maladie de dialoguer avec les uns et les autres.

Quelques oppositions Ă  l’informatisation des donnĂ©es de santĂ©s :

La premiÚre vidéo contient une phrase assez extraordinaire :

  • – « on travaille sur la traduction d’un document mĂ©dical, de français en espagnol, en gardant le document crypté » — Et bien, moi je pense qu’une technologie qui est capable de faire cela, est largement capable de faire des statistiques ou du ciblage directement sur ces documents cryptĂ©s


  • L’anonymisation Ă  un point faible, si jamais on dispose d’une base de donnĂ©e complĂ©mentaire contenant des informations qui ne sont mĂȘme pas contenue dans la base initiale. Je pense qu’il est a la portĂ©e d’une bonne Ă©quipe d’ingĂ©nieur des dĂ©sanonymisĂ©s la base de donnĂ©e en s’appuyant sur le contenu de la base telle que celle construite pour gĂ©rer les rendez-vous, telle qu’elle est mise en place par DoctoLib.

  • Toute la sĂ©curitĂ© est basĂ© dĂ©crite est finalement basĂ©e sur le fait que l’état protĂšge les donnĂ©es
 et que l’on « restera vigilant » prĂ©cise la prĂ©sentatrice : MaĂ«tte Chantrel


Le prĂ©sent montre que l’état ne protĂšge pas ces donnĂ©es, elles sont aujourd’hui dans les mains d’une puissance Ă©trangĂšre et que la majoritĂ© de la population s’en fiche



ඏ

BLAST, Le souffle de l’info

Traçage Ă©pidĂ©miologique, dossier mĂ©dical partagĂ©, capteurs qui suivent nos rythmes biologiques en temps rĂ©el
 Cette numĂ©risation a de graves consĂ©quences : nos donnĂ©es de santĂ© sont devenues un business juteux sur lequel le gouvernement ferme les yeux, quand il n’en est pas complice.


ඏ

Au final, la vidĂ©o de BLAST prouve que la confĂ©rence de la CNAM Ă©tait probablement un mĂ©lange d’incompĂ©tence et de propagande



ඏ

Autre sources

኿


â„č 2006 - 2021 | 🏠 Retour Ă  l'accueil du domaine | 🏡 Retour Ă  l'accueil du blog