cClaude.rocks ☕ Le blog

[Nouvelles technologies, sciences et coups de gueule…]

Menu

Attention la manipulation de la commande chmod en récursif est une opération dangereuse.

Soyez très prudent lorsque vous modifiez de manière récursive les autorisations des fichiers ou des répertoires

Sous Linux lorsque vous essayez de créer ou de modifier un fichier et que vous obtenez une erreur du type « Autorisation refusée », en règle générale, cela indique un problème lié à des autorisations insuffisantes.

Ces problèmes peuvent être résolus en corrigeant les autorisations des répertoires ou des fichiers.

Linux est un système multi-utilisateur et l’accès aux fichiers est contrôlé via des attributs de fichiers. Cela garantit que seuls les utilisateurs et processus autorisés puissent accéder aux fichiers et aux répertoires.

Pour plus d’informations sur les autorisations de fichiers, consultez la documentation sur umask.

man umask

ඏ

Voici comment modifier de manière récursive les autorisations des fichiers et des répertoires.

Attention la manipulation de la commande chmod en récursif est une opération dangereuse.

Soyez très prudent lorsque vous modifiez de manière récursive les autorisations des fichiers ou des répertoires

Chmod récursif

La commande chmod vous permet de modifier les permissions des fichiers en utilisant le mode symbolique ou numérique.

Pour opérer de manière récursive sur tous les fichiers et répertoires d’un répertoire donné, utilisez la commande chmod avec l’option -R (--recursive).

La syntaxe générale pour modifier récursivement les autorisations du fichier est la suivante :

chmod -R MODE RÉPERTOIRE

Par exemple, pour modifier les autorisations de tous les fichiers et sous-répertoires du répertoire /var/www/html en 755, vous utiliserez :

chmod -R 755 /var/www/html

Le mode peut également être spécifié à l’aide de la méthode symbolique :

chmod -R u=rwx,go=rx /var/www/html

Attention, l’exemple donné est un cas facile. Le dossier dont on parle appartement généralement à l’utilisateur root et ne contenant pas de fichier exécutable. Le cas général n’est pratiquement pas traitable de manière automatique.

Dans note cas seul root, le propriétaire du fichier ou l’utilisateur avec des privilèges sudo peuvent modifier les autorisations d’un fichier.

Attention la manipulation de la commande chmod en récursif est une opération dangereuse.

Soyez très prudent lorsque vous modifiez de manière récursive les autorisations des fichiers ou des répertoires


ඏ

Utilisation de la commande find

En général, les fichiers et répertoires ne doivent pas avoir les mêmes autorisations. La plupart des fichiers ne nécessitent pas d’autorisation d’exécution, alors que vous devez définir des autorisations d’exécution sur les répertoires pour pouvoir y accéder.

Le scénario le plus courant consiste à modifier de manière récursive les autorisations du fichier du site Web en 644 et les autorisations du répertoire en 755.

En utilisant la méthode numérique :

find /var/www/html -type d -exec chmod 755 {} \;
find /var/www/html -type f -exec chmod 644 {} \;

En utilisant la méthode symbolique :

find /var/www/html -type d -exec chmod u=rwx,go=rx {} \;
find /var/www/html -type f -exec chmod u=rw,go=r {} \;

La commande find recherche des fichiers ou des répertoires sous /var/www/html et transmet chaque fichier ou répertoire trouvé à la commande chmod pour définir les autorisations.

Lorsque vous utilisez find avec -exec, la commande chmod est exécutée pour chaque entrée trouvée. Utilisez la commande xargs pour accélérer l’opération en passant plusieurs entrées à la fois :

find /var/www/html -type d -print0 | xargs -0 chmod 755
find /var/www/html -type f -print0 | xargs -0 chmod 644

Attention la manipulation de la commande chmod en récursif est une opération dangereuse.

Soyez très prudent lorsque vous modifiez de manière récursive les autorisations des fichiers ou des répertoires

ᦿ


Les dernières évolutions de Chrome classent le navigateur de Google dans les applications à bannir de tout vos appareils.

Je vous encourage donc de passer à Firefox quelle que soit votre plateforme.


ඏ

Cas de Firefox sous Linux avec un processeur ARM

Concernant Raspberry-Pi-OS, Raspbian ou tout système Linux tournant sur processeur ARM, il vous faudra utiliser la version Firefox ESR. Firefox ESR est exactement l’application Firefox mais avec une durée de support longue (Extended Support Release), c’est généralement utilisé par les entreprises qui souhaite garder des systèmes stables dans le temps (précisions en anglais).

sudo apt install firefox-esr

Sur un Linux à base de processeur de marque Intel ou AMD vous devrez plutôt installer le paquet firefox.

Par exemple sur Ubuntu et ces dérivés :

sudo apt install firefox

ඏ

Configuration

Sous Rapsberry Pi OS, c’est la version ESR (Abréviation anglaise de Extented Support Release) de Firefox que vous devez installer. Le profil par défaut est donc celui finissant par .default-esr.

Pour votre rendre directement dans le dossier où se trouve la configuration, vous pouvez utiliser la commande :

cd ~/.mozilla/firefox/*.default-esr

Une solution, indépendante de la plateforme et de la version de Firefox, permettant d’identifier le profile utilisé est de fermer Firefox et de le relancer depuis un terminal en utilisant :

firefox --ProfileManager

(Attention, ceci ne s’applique pas si vous utiliser un packaging spécifique, comme une version de développement)


ඏ

Pour en savoir plus

ᦿ


Les images contiennent souvent une vignette de l’image, voici comment les extraire.


ඏ

Au préalable, on peut s’intéresser au format EXIF qui est souvent le protocole de métadonnée qui contient ces vignettes :

  • Exif – Exchangeable image file format

    L’Exchangeable image file format ou EXIF est une spécification de format de fichier pour les images utilisées par les appareils photographiques numériques. Cette spécification repose sur des formats existants tels que JPEG, TIFF et RIFF (format de fichier audio WAVE), en y ajoutant des balises de métadonnées.

    Les balises de métadonnées définies dans le format EXIF standard couvrent un large éventail de données, dont :

    • Information de la date et de l’heure.
    • Les réglages de l’appareil (la marque et le modèle de l’appareil, l’orientation, l’ouverture, la vitesse d’obturation, la longueur de focale, la sensibilité…)
    • Des informations géographiques provenant d’un éventuel système GPS connecté à l’appareil.
    • Description et information des droits d’auteur

    Les appareils numériques enregistrent ces informations automatiquement, mais elles peuvent également être modifiées par la suite.

Voici un outil permettant de manipuler de nombreux format de métadonnées, nommé ExifTool et qui est disponible sur la plupart des plateformes.

  • L’application ExifTool

    ExifTool est un logiciel gratuit et open source pour la lecture, l’écriture et la manipulation de métadonnées d’image, audio, vidéo et PDF. Il est indépendant de la plate-forme, disponible à la fois sous forme de bibliothèque Perl (Image::ExifTool) et d’application en ligne de commande.

    ExifTool prend en charge de nombreux types de métadonnées, notamment Exif, IPTC, XMP, JFIF, GeoTIFF, ICC Profile, Photoshop IRB, FlashPix, AFCP et ID3.

    Notez qu’ExifTool sait également gérer des formats de métadonnées spécifiques au fabricant de nombreux Caméras numériques.


ඏ

Installation d’ExifTool

L’installation sur Linux est simple, puisque la commande est généralement déjà des dépôts, sur Ubuntu et ces dérivés :

sudo apt update -y && sudo apt install -y exiftool

ou plus précisément (car le paquet exiftool est un paquet virtuel)

sudo apt update -y && sudo apt install -y libimage-exiftool-perl

ඏ

Extraction des vignettes

Voici comment extraire toutes les vignettes contenu dans une image donnée:

exiftool -a -b -W DOSSIER/%f_%t%-c.%s -preview:all FICHIER

On peut étendre l'écriture à tous les fichiers d'un répertoire:

exiftool -a -b -W thumbnail_folder/%f_%t%-c.%s -preview:all *

ඏ

Références

ᦿ


Navigation / 2 ⋙ 100

Les anciens billets sont également disponibles dans les archives.

ℹ 2006 - 2021 | 🏠 Retour à l'accueil du domaine | 🏡 Retour à l'accueil du blog