cClaude.rocks ☕ Le blog

L'informatique et les nouvelles technologies

Menu

Préambule

Article sur le iSCSI.

La plupart des NAS modernes supportent le iSCSI, il n’est pas question ici de décrire la procédure de configuration sur la cible (ou target) car cela dépend du constructeur, mais nous allons voir comment initialiser un disque et comment l’utiliser depuis un client.

Installation

Pour commencer vous devez avoir sur la machine où vous souhaitez monté ce disque le paquet open-iscsi installé.

sudo apt update && sudo apt install -y open-iscsi
L’iSCSI n’est pas une partage de fichier, mais un partage de disque.

Le NAS (ou tout autre target iSCSI) se contente de servir de l’espace disque brut. C’est le principe de l'iSCSI contrairement à un partage SAMBA, cela signifie que le NAS ne connaît même pas le système de fichier (file system) qui est utilisé dans le « partage » iSCSI. Cela implique qu’avant tout usage de cet espace disque vous deviez partitionner et formater ce disque.

DĂ©couvrir les disques iSCSI disponibles

sudo iscsiadm --mode discovery --type sendtargets --portal _IP_SERVEUR_ISCSI_

On obtient par exemple

192.168.23.21:3260,1 iqn.2004-04.com.yyyy:ts-xxx:iscsi.mirrors0.00fce2
192.168.23.22:3260,1 iqn.2004-04.com.yyyy:ts-xxx:iscsi.mirrors1.00fce2
192.168.23.23:3260,1 iqn.2004-04.com.yyyy:ts-xxx:iscsi.mirrors2.00fce2
192.168.23.24:3260,1 iqn.2004-04.com.yyyy:ts-xxx:iscsi.mirrors3.f6d305
192.168.23.21:3260,1 iqn.2004-04.com.yyyy:ts-xxx:iscsi.data0.00fce2
192.168.23.22:3260,1 iqn.2004-04.com.yyyy:ts-xxx:iscsi.data1.00fce2
192.168.23.23:3260,1 iqn.2004-04.com.yyyy:ts-xxx:iscsi.data2.00fce2
192.168.23.24:3260,1 iqn.2004-04.com.yyyy:ts-xxx:iscsi.data3.00fce2

Chaque ligne fait référence à un disque, la partie gauche indiquant l’IP et le PORT d’écoute du serveur iSCSI et la partie droite l’IQN (le nom) du disque.

Se connecter au disque iSCSI

Attention: pour simplifier, nous supposons ici que la sécurité (identification) n’a pas été mise en place sur le serveur.

CONSEIL : Pour les débutants, avant la commande suivante, il est conseillé de faire les commandes suivantes

ls -l /dev >~/dev-avant.txt

et

sudo fdisk -l >~/fdisk-avant.txt.

Ces commandes vous aideront si vous ne connaissez pas bien les périphériques présents sur votre machine.

sudo iscsiadm --mode node --login --targetname _VOTRE_IQN_ --portal _IP_SRV_ISCSI_

Un nouveau périphérique à été ajouté (s’il y en à plusieurs avec le même préfixe, c’est que le disque est probablement déjà partitionné et peut-être formaté)

Identifier le nouveau périphérique

Plusieurs options s’offre-t-à vous, mais vous pouvez par exemple utiliser sudo fdisk -l ou un simple ls -l /dev.

Partitionnement du disque

Imaginons que le nouveau périphérique soit : /dev/sdc.

Il faut vous assurer que vous n’avez pas de /dev/sdc1 avant de continuer sinon le disque est déjà partitionné et peut être même formaté.

Pour cela utilisez la commande :

ls -la /dev/sdc*

qui doit ne vous retourner qu’un seul résultat.

Ajouter une partition (add a new partition):

sudo fdisk /dev/sdc

Voici un exemple de réponse :

www Welcome to fdisk (util-linux 2.29.2).
Changes will remain in memory only, until you decide to write them.
Be careful before using the write command.

Device does not contain a recognized partition table.
Created a new DOS disklabel with disk identifier 0x4c9a618e.

Command (m for help): n
Partition type
p primary (0 primary, 0 extended, 4 free)
e extended (container for logical partitions)
Select (default p): p
Partition number (1-4, default 1):
First sector (2048-524287999, default 2048):
Last sector, +sectors or +size{K,M,G,T,P} (2048-524287999, default 524287999):

Created a new partition 1 of type 'Linux' and of size 250 GiB.

Command (m for help): w
The partition table has been altered.
Calling ioctl() to re-read partition table.
Syncing disks.

Reprenons avec quelques explications :

  • La première commande est n indique que l'on souhaite crĂ©er une nouvelle partition,

  • Ensuite p indique que l’on souhaite crĂ©er une partition primaire (primary),

  • Il faut donner après le numĂ©ro du premier secteur (on utilisera la valeur proposĂ©e en laissant vide la rĂ©ponse),

  • De mĂŞme il faut donner après le numĂ©ro du dernier secteur (on utilisera ici aussi, la valeur proposĂ©e),

  • Enfin la commande m pour Ă©crire l’ensemble de ces informations sur le disque.

Cette dernière commande vous fera sortir de fdisk et assurez-vous d’avoir le nouveau disque dans vos périphériques à l’aide de :

ls -la /dev/sdc*

Vous devriez maintenant avec 2 résultats, sdc et sdc1.

Formatage de la partition

L’étape suivant consiste à mettre un système de fichier sur cette partition. Cela se fait à l’aide de la commande mkfs.

Dans ce tutoriel nous utiliseront le format Unix ext4.

sudo mkfs.ext4 /dev/sdc1

La partition est maintenant prête à être montée.

Montage de la partition

Il faut créer un point de montage si vous n’en avez pas encore un pour recevoir ce disque. Un point de montage est un simple répertoire vide, traditionnellement sous /mnt ou sous /media.

sudo mkdir /mnt/myiscsi

Voici notre point de montage créé, il ne reste plus qu’à monter la partition :

sudo mount /dev/sdc1 /mnt/myiscsi

On peut vérifier, que le répertoire n’est plus vide, avec :

ls -l /mnt/myiscsi

Voilà le disque est prêt à être utilisé. Enfin, jusqu’à prochain reboot.

DĂ©montage du disque

Un redémarrage de la machine fait l’affaire, mais dans le cas où l’on souhaite libérer les ressources de cette connexion voici la procédure à suivre :

sudo umount /dev/sdc1

Déconnexion du serveur iSCSI (Attention toutes les connexions vers ce serveur sont concernées):

sudo iscsiadm --mode node --logout --portal _IP_SERVEUR_ISCSI_

Remontage manuel après un redémarrage

Il faut vous connecter au serveur iSCSI, puis monter le disque

sudo iscsiadm --mode discovery --type sendtargets --portal _IP_SERVEUR_ISCSI_
sudo mount /dev/sdc1 /mnt/myiscsi

Vous n’aurez plus besoin de la commande discovery (voir en début d'article) sur cette machine tant que la configuration du serveur iSCSI n’aura pas changée. Vous en aurez besoin par exemple si vous ajoutez une autre ressource iSCSI et que vous souhaitez l’utiliser sur cette machine.

ᦿ


ℹ 2006 - 2020 | 🕸 Retour à l'accueil du domaine | 🏡 Retour à l'accueil du blog