cClaude.rocks ☕ Le blog

L'informatique et les nouvelles technologies

Menu

Julian Assange poursuivi pour avoir dit la vérité.


Julian Assange a arrêté dans l’ambassade de l’Équateur à Londres où il était réfugié depuis 2012 et ou il est, de fait, un prisonnier politique depuis cette époque.

Julian Paul Assange est né en 1971 en Australie. Il est un informaticien et cybermilitant, né australien, il est naturalisé équatorien en 2018.

Il est surtout connu en tant que fondateur, rédacteur en chef et porte-parole de WikiLeaks.

Devant la menace d’une extradition aux États-Unis, où il fait l’objet de poursuites judiciaires, il vivait réfugié à l’ambassade d’Équateur à Londres depuis juin 2012.

L'Équateur ayant mis fin à son droit d'asile, très probablement sous la pression de États-Unis d’Amérique. Julian Assange est arrêté par la police britannique le 11 avril 2019. Les États-Unis ayant aussitôt demandé son extradition, du fait d’un mandat émis pour espionnage, complot en vue de commettre de l’espionnage, vol ou soustraction de biens appartenant au gouvernement des États-unis, violation du Computer fraud and Abuse Act, et conspiration générale. Ces chefs d'accusation pouvant valoir jusqu’à 45 ans de prison.

Selon des publiés en 2014 par Edward Snowden, le gouvernement des États-Unis a inscrit Assange sur sa liste des personnes les plus recherchées et a demandé à ses alliés d’ouvrir des enquêtes pénales contre lui. Ces mêmes documents incluent une proposition de la NSA de traiter WikiLeaks comme un acteur étranger malveillant.


L’histoire de Julian Assange est une parfaite illustration de ce que sont nos soi-disant « démocraties » et nos soi-disant « états de droit ».


WikiLeaks est une organisation non-gouvernementale fondée par Julian Assange en 2006 dont l’objectif est de publier des documents pour partie confidentiels ainsi que des analyses politiques et sociales à l’échelle mondiale. Sa raison d’être est de donner une audience aux lanceurs d’alertes et aux fuites d’information, tout en protégeant ses sources.

Plusieurs millions de documents relatifs à des scandales de corruption, d'espionnage et de violations de droits de l’homme concernant des dizaines de pays à travers le monde ont été publiés sur le site internet de WikiLeaks depuis sa création.

Tout état de droit devraient soutenir WikiLeaks, mais la réalité est que beaucoup d’états sont impliqués dans ces révélations.

En avril 2017, le ministre de la justice des États-Unis d’Amérique, Jeff Sessions, a affirmé que l’arrestation de M. Assange était une « priorité ».

Au plus fort des guerres contre le terrorisme, il est étonnant de voir qu’une personne dont le rôle n’est que de relayer des scandales devienne une priorité. Il est raisonnable d’en déduire que les scandales font plus peur aux dirigeants que les terroristes.

On rappellera que lors de la Guerre d’Irak, WikiLeaks avaient publié des vidéos ou l’armée des États-Unis d’Amérique abattait des civils depuis des hélicoptères. Il faut également se rappeler que cette guerre, a été déclenchée sur la base de mensonge d’états et malgré ces mensonges les alliés ont lancés cette guerre sans autorisation des Nations Unies. Avec le recul, il apparaît que la raison probable de cette guerre n’est au final qu’un « banal » vol de pétrole.

Pour qu’une démocratie représentative (à supposer que cet oxymore est lui-même un sens) ne peut exister sans une information pluraliste et contradictoire. Aujourd’hui la plupart des médias ne s’inscrivent pas dans cette logique, et pire encore ils sont dans les mains de personnes n’ayant pas intérêts que l’information ne soit pas orientée.

Toute démocratie, et encore plus si elle n’est que représentative, devrait mettre en avant le travail de WikiLeaks pour informer ces citoyens. Des électeurs qui ne sont pas informés sur les alternatives, sur les intérêts des uns et des autres, ne peuvent raisonnablement pas voter de manière éclairée.

Je suis déjà écœuré par la présentation que certain médias français font de cet évènement. Par exemple : ("cette arrestation a été rendu possible par …" – Vidéo France 24) qui laisse clairement entendre que enfin ce monstre à été arrêté… D’ailleurs l’illustration choisie est très loin de ce qui c’est passé : Vidéo Sky New de l’arrestation.

Pourtant Les accusations annoncées depuis son arrestation par le ministère de la Justice États-Uniennes envoient un message effrayant aux journalistes et aux lanceurs d’alerte du monde entier, parce que Julian Assange a reçu et publié des documents militaires et diplomatiques secrets – le crime dont il est maintenant accusé – correspond à ce que des milliers de journalistes font chaque jour.

La Russie fait savoir qu’elle espère que les droits de Julian Assange seront respectés. Ça fait peur, que notre monde en soit là. À quand la Chine sera amenée à nous donner des leçons de droit de l’Homme ?

Références :

ᦿ


ℹ 2006 - 2020 | 🕸 Retour à l'accueil du domaine | 🏡 Retour à l'accueil du blog