cClaude.rocks ☕ Le blog

[Nouvelles technologies, sciences et coups de gueule…]

Menu

Une confĂ©rence de 2016, de GaĂ«l Giraud, chargĂ© de recherches au CNRS et chef Ă©conomiste Ă  l’Agence française de dĂ©veloppement (AFD) qui dĂ©note fortement de ce que j’ai pu entendre dans les mĂ©dias mais qui confirme ce que j’ai compris du 5ᔉ rapport du GIEC.

En 2019, l’Agence Internationale de l’Énergie (IEA) a publiĂ© un rapport qui rend plus probables les scĂ©narios pessimistes. Sans multiplier la production de gaz de schiste par 4 d’ici 2025 la production de pĂ©trole conventionnel ne peut plus maintenir la demande Ă©nergĂ©tique mondiale avec une hypothĂšse de croissance mondiale Ă  2 %.

En effet, le pic pĂ©trolier pour le pĂ©trole conventionnel est survenu en 2005-2006, et aujourd’hui concernant l’ensemble du pĂ©trole c’est une date avant 2030 qui est annoncĂ©e, on est donc sur une tendance plus pessimiste que ce qui Ă©tait prĂ©sentĂ© dans cette confĂ©rence de 2016.

L’impact sur le PIB mondial est irrĂ©versible.

Les Ă©conomistes qui ignorent la physique sont toujours dans le dogme de la croissance (augmentation perpĂ©tuelle du PIB) – hors l’étude de l’évolution de la consommation Ă©nergĂ©tique et du PIB montre que ces deux variables sont fortement liĂ©es. Et d’ailleurs, c’est une technique qu’on utilise depuis longtemps pour calculer le PIB de certain pays adverses ou contredire ceux qui nous semblent douteux, et dans ce cas on se base sur l’évolution de leur consommation Ă©nergĂ©tique, plus facile Ă  obtenir Ă  travers les Ă©changes internationaux.

Si le PIB est lié à la consommation énergétique, alors le PIB ne peut que baisser si le pétrole est moins disponible.

Rappelons qu’en France le mix Ă©nergĂ©tique est basĂ© Ă  plus de 45 % sur le pĂ©trole. Le pĂ©trole est donc responsable de prĂšs de la moitie du PIB.

Les pays utilisent des artifices pour « booster » leur PIB

Afin de truquer les chiffres du PIB la France à intégrer la drogue et la prostitution dans ces comptes depuis de 2018, ce « secteur » a alors été estimé à 0.1% du PIB. Notez que la plupart des pays de la zone Euro utilisent également cette astuce pour gonfler leur PIB.

Ce qu’il faut retenir sur le GIEC

GIEC pour « Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat »

Le GIEC a Ă©tĂ© crĂ©Ă© en novembre 1988, Ă  la demande du G7, par deux organismes de l’ONU : l’Organisation mĂ©tĂ©orologique mondiale (OMM) et le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE).

La dĂ©cision du G7 avait Ă©tĂ© prise sous la pression de Ronald Reagan et Margaret Thatcher, afin d’empĂȘcher une agence de l’ONU, soupçonnĂ©e de militantisme Ă©cologique, de mettre la main sur l’expertise climatique.

Rappelons que Ronald Reagan et Margaret Thatcher ne sont ni des Ă©cologistes, ni des personnes avec des convictions sociales mais ont Ă©tĂ© des dirigeants conservateurs, profondĂ©ment anti-socialistes qui ont mis en Ɠuvre des politiques libĂ©rales trĂšs dures, servant de modĂšles Ă  notre sociĂ©tĂ© actuelle.

Le GIEC a été souhaité par des personnes plutÎt climato-sceptique, qui souhaitaient que leurs politiques ne soient pas mises en cause.

Le GIEC est donc par nature, ni un organisme militant (mĂȘme si peu Ă  peu, il le devient devant l’immobilisme des dirigeants), ni mĂȘme un organisme Ă©cologique (mĂȘme si lĂ  aussi, les rĂ©sultats des Ă©tudes imposent une prise de position de plus en plus radicale).

Le GIEC n’est pas un organisme de recherche, mais un lieu d’expertise visant Ă  synthĂ©tiser des travaux menĂ©s dans les laboratoires du monde entier, en fonction d’un problĂšme prĂ©cis, pour lequel les États, membres de l’ONU, l’ont mandatĂ©.

Par construction le GIEC n’a pas vocation Ă  rĂ©pondre Ă  des questions qui ne lui ont pas Ă©tĂ© posĂ©es.

Ă  ce jour, Le GIEC a, produit 5 rapports (en 1990, 1995, 2001, 2007, 2014), le 6ᔉ rapport Ă©tant prĂ©vu pour 2022. Le GIEC a Ă©galement produits 3 rapports spĂ©ciaux, qui sont une sorte de vulgarisation des rĂ©sultats sur un sujet particulier :

  • ScĂ©narios d'Ă©missions (2000) – C’est ce rapport qui a alertĂ© la presse et permis de mĂ©diatiser le dĂ©rĂšglement climatique.

  • ConsĂ©quences d’un rĂ©chauffement planĂ©taire de 1,5 °C (2018) – c’est un rapport commandĂ© pour la confĂ©rence de Paris de 2015 qui suppose qu’on limitera les dĂ©gĂąts Ă  1,5 °C, hors compte tenu des projections des rapports prĂ©cĂ©dant, qui n'ont visiblement pas Ă©tĂ© lus par les commanditaires, il aurait fallu viser une fourchette de 2 Ă  3 °C.

  • Changement climatique et terres (2019), ce rapport Ă  Ă©galement Ă©tĂ© commandĂ© pour la confĂ©rence de Paris de 2015, et il explique qu’au-dessus d’un rĂ©chauffement global moyen de 2 °C la sĂ©curitĂ© alimentaire mondiale est menacĂ©e.

L’acronyme anglais du GIEC est l’IPCC ou « Intergovernmental Panel on Climate Change ».

Les dix années les plus chaudes entre 1880 et 2017

Mesures des stations météorologiques au sol et à la surface des océans

(Écarts par rapport à la moyenne 1951–1980)

Années stations sol + océans stations au sol seules
Écarts/moyenne Écarts/moyenne
2016 +0,99 °C +1,25 °C
2017 +0,90 °C +1,13 °C
2015 +0,87 °C +0,98 °C
2014 +0,73 °C +0,88 °C
2010 +0,70 °C +0,91 °C
2005 +0,67 °C +0,87 °C
2007 +0,64 °C +0,85 °C
2013 +0,64 °C +0,81 °C
2009 +0,63 °C +0,79 °C
1998 +0,62 °C +0,83 °C

La source datant de 2018, on ne voit pas apparaßtre 2018 et 2019 qui hélas rentreront trÚs probablement dans ce palmarÚs.

Limitation dans les recherches

J’ai cherchĂ© Ă  connaĂźtre l’affectation des budgets de l’ONU afin de comprendre les ressources affectĂ©es au GIEC en particulier l’Organisation mĂ©tĂ©orologique mondiale (OMM) et le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), cependant les donnĂ©es ne sont plus disponibles.

Liens cassés :

Un exemple frappant : Documents de l’ONU : Budget ordinaire (2004-2019) oĂč l’ensemble des recherches proposĂ©es ne retourne aucune information.

  • https://research.un.org/en/docs/budget/documents/financial version anglaise non disponible,
  • https://www.un.org/fr/aboutun/budget/,
  • https://www.un.org/fr/aboutun/budget/performance_report.shtml.

Je pense que cela est dĂ» aux grandes difficultĂ©s financiĂšres auquel fait fasse l’ONU aujourd’hui.

Ça sent le sapin concernant l’ONU.

En savoir +

኿


â„č 2006 - 2022 | 🏠 Accueil du domaine | 🏡 Accueil du blog