cClaude.rocks ☕ Le blog

[Nouvelles technologies, sciences et coups de gueule…]

Menu
đŸ˜€ Ce billet a Ă©tĂ© Ă©ditĂ© le : 2022-11-20

Pour installer un nouveau disque (SSD, disque-dur, clĂ© USB), il y a 4 Ă©tapes Ă  suivre. Dans le cas d’un pĂ©riphĂ©rique externe, seules les 2 premiĂšres Ă©tapes sont nĂ©cessaires, les Ă©tapes suivantes pouvant ĂȘtre prises en charge par le bus USB.


ඏ

Une alternative Ă  l’ensemble de cette procĂ©dure est d’utiliser l’application graphique GParted qui prend en charge les deux premiĂšres Ă©tapes :

gparted # Depuis la ligne de commande, ou depuis le menu.

1. Partitionner le disque

Pour identifier les disques dans le cas général, vous pouvez utiliser :

sudo fdisk -l | grep '^Disk /' | cut -d ' ' -f2 | cut -d ':' -f1

qui donne quelque chose comme :

/dev/loop0
/dev/loop1
/dev/loop2
/dev/loop3
/dev/loop4
/dev/loop5
/dev/nvme0n1
/dev/sda
/dev/sdb

ou encore

df -H

Le nom du pĂ©riphĂ©rique (« device name ») fait rĂ©fĂ©rence Ă  l’ensemble du disque, et non pas Ă  la partition.

Pour voir l’ensemble des partitions et des pĂ©riphĂ©riques associĂ©s sont accessibles avec :

sudo fdisk -l

ou pour avoir un affichage plus synthétique :

lsblk -o NAME,FSTYPE,UUID

Vous devez commencer par créer une ou plusieurs partitions sur votre disque.

Assurez-vous d’avoir dĂ©montĂ© toutes les partitions existantes qui aurait Ă©tĂ© montĂ© par le systĂšme automatiquement.

Pour voir les partitions montées, utilisez :

mount

Pour démonter les partitions, utilisez :

umount /dev/sdX1
umount /dev/sdX2 # et Ă©ventuellement
umount /dev/sdX3 # ainsi de suite

Par exemple, pour partitionner le disque /dev/sdb, utiliser la commande :

sudo fdisk /dev/sdb # ATTENTION ! Assurez-vous de ne pas vous tromper de périphérique.

Les principales commandes de fdisk qui vous seront nécessaires sont :

Commande Description
m Affiche l’aide
p Affiche la table des partitions
n Créer (new) une nouvelle partition
d Effacer (delete) une partition existante
q Quitter sans sauvegarder
w Écrire (write) la table des partitions est quittĂ©

ඏ

2. Formater le nouveau disque

Pour un disque qui ne sera utilisĂ© que par un systĂšme Linux, le type de format recommandĂ© est ext4. Pour certain Linux oĂč ext4 n’est pas disponible, utilisez de prĂ©fĂ©rence ext3.

Pour formater vos partitions :

sudo mkfs.ext4 /dev/sdXn # X : X représente le périphérique
                         # n : 1 à n en fonction du nombre partition.

ඏ

3. Monter (mount) la partition

NOTE: Ceci n’est gĂ©nĂ©ralement pas nĂ©cessaire pour les pĂ©riphĂ©riques USB Externes.

Pour vérifier les procédures ci-dessus, vous devrez pour chaque partition faire la procédure suivante :

D’abord vous devez crĂ©er un point de montage (« mount point »), il s’agit d’un dossier vide oĂč la partition sera rattachĂ©e.

Ensuite l’utilisation de la commande mount permettra de monter la partition dans ce rĂ©pertoire :

sudo mkdir /mnt/disk1
sudo mount /dev/sdb1 /mnt/disk1
df -H

ඏ

4. Rendre l’accùs au disque permanent

NOTE: Ceci n’est gĂ©nĂ©ralement pas nĂ©cessaire pour les pĂ©riphĂ©riques USB Externes.

Commencer par faire une sauvegarde de votre fichier /etc/fstab file, par exemple :

sudo cp /etc/fstab /etc/fstab.old

Il y a plusieurs solutions pour configurer le montage d’une partition. Il est possible d’utiliser le nom (dĂ©rivĂ© du nom du pĂ©riphĂ©rique), le libellĂ© ou l’identificateur de la partition.


Éditer le libellĂ© d’une partition

Pour mettre un label sur une partition, par exemple pour la partition ayant comme nom /dev/sdb1 (« device name ») vous pouvez utiliser :

sudo e2label /dev/sdb1 mylabel

Retrouver l’identificateur d’une partition (UUID)

Le plus simple est probablement d’utiliser la commande lsblk comme suit :

lsblk -o NAME,FSTYPE,UUID

Éditer le fichier /etc/fstab

Pour éditer le fichier, vous pouvez utiliser un éditeur de texte en mode terminal :

sudo nano /etc/fstab

ou si vous préférer un éditeur graphique :

xed admin:///etc/fstab

Ajouter en fin de fichier la ligne correspondant à la configuration de votre partition que se construit comme suit :

<systĂšme_de_fichier> <point_de_montage> <type> <options> <dump> <pass>

Par exemple, si vous utilisez le nom de la partition :

/dev/sdb1       /mnt/disk1      ext4    defaults        1   2

Si vous utiliser l’UUID (mĂ©thode conseillĂ©e):

UUID=53a7fab2-7d36-4519-a7b1-1effeb2df856   /mnt/disk1   ext4    errors=remount-ro   0   2

Si vous utilisez le libellé :

LABEL=mylabel   /mnt/disk1  ext4    defaults    1   2

Une fois le fichier sauvegardé, vous pouvez tester votre configuration avec :

sudo mount -a

Puis vérifier le contenu du point de montage :

ls -lF /mnt/disk1/

Vous devez à minima trouver un dossier lost+found :

drwx------ 2 root root 16384 Jun 14 13:38 lost+found/

኿


â„č 2006 - 2022 | 🏠 Accueil du domaine | 🏡 Accueil du blog