cClaude.rocks ☕ Le blog

[Nouvelles technologies, sciences et coups de gueule…]

Menu

Deux vidéos de la chaîne Les idées froides sur un sujet que je m’étonne toujours de ne pas être plus souvent développé, la problématique du coût énergétique de la blockchain.

J’ai été étonné dès le début où la notion de blockchain à commencer à intéressé les geeks des entreprises que personne ne vienne mettre sur la table le coup catastrophique énergétiquement parlant (et financièrement au final) de cette solution.

Très sincèrement j’espère que les très nombreux projets utilisant la blockchain ou envisageant l’utiliser se planteront rapidement. Sinon, il faudra envisager de déployer des réacteurs nucléaires à côté de tous les « data-centers » du monde.

La blockchain fait partie des technologies présentées comme étant la solution de demain et qui me semble aller à contre sens des objectifs de réduction des émissions de CO₂ et des nécessaires réductions de la consommation énergétique.

ඏ

Le gouvernement français sort en avril 2021 un rapport sur l’analyse des verrous au développement de la blockchain en France.

Parmi les 18 verrous identifiés, il y en a un qui est consacré à la consommation énergétique du bitcoin.

De manière très surprenante, ce point de la consommation énergétique semble complètement minimisé… alors que la consommation et en réalité énorme !

Le nom « crypto-monnaie » est impropre. La blockchain du bitcoin n’est pas protégée par de la cryptographie mais par un bouclier d’énergie.

Dans cette vidéo je fais une maquette d’un système de bitcoin sur Excel pour expliquer vraiment le fonctionnement du bitcoin. Et je n’ai pas besoin de fonction cryptographique.

La sécurité d’une blockchain doit être mesurée en Joules car c’est bien l’énergie dépensée pour la calculer qui constitue un obstacle pour les fraudeurs.

Le vrai nom du bitcoin doit être « energo-monnaie ».

Compléments :

  • Wikipedia : Cryptographie (Version avril 2021) : « Une fonction de hachage est une fonction qui convertit un grand ensemble en un plus petit ensemble, l’empreinte. Il est impossible de la déchiffrer pour revenir à l’ensemble d’origine, ce n’est donc pas une technique de chiffrement. »

Autre références

ᦿ
සී


ℹ 2006 - 2021 | 🏠 Retour à l'accueil du domaine | 🏡 Retour à l'accueil du blog