cClaude.rocks ☕ Le blog

[Nouvelles technologies, sciences et coups de gueule…]

Menu

Cette vidĂ©o Ă  de grande chance de vous concerner, il parle des « Bullshit jobs » une notion dĂ©veloppĂ©e par l’anthropologue David Graeber dans un livre de 2018.

David Graeber postule l’existence d’emplois dĂ©nuĂ©s de sens et analyse leur prĂ©judice sociĂ©tal. Son analyse l’amĂšnera Ă  affirmer que plus de la moitiĂ© du travail sociĂ©tal est inutile, et constatera que ce type d’emplois est psychologiquement destructeur particuliĂšrement lorsque l’éthique du travail qui lui est associĂ©, implique que le rĂ©sultat du travail soit liĂ© Ă  la valeur personnelle de l’employĂ©.

La vidéo de Blast est un échange (1 h 15) entre Nicolas Kayser Bril autour de ce sujet et de son livre « Imposture à temps complet ».


Les emplois qui ne servent à rien


pour la mission que c’est fixĂ© l’organisme employeur.

ඏ

David Graeber qui par du principe que toute personne qui considĂšre qu’elle Ă  un boulot qui ne sert Ă  rien Ă  un « Bullshit job » Nicolas Kayser Bril va plus loin : il s’intĂ©resse d’abord au cadre de la mission que c’est fixĂ© l’organisation et regarde ensuite si le travail d’une personne donnĂ©e Ă  un sens vis-Ă -vis de cette mission.

Il constate finalement que nombre de personnes n’ont pas conscience qu’ils n’ont pas de valeur ajoutĂ©e dans le cas de la mission globale de l’organisation.

Nicolas Kayser Bril pense donc qu’il est plus pertinent de dĂ©finir le « Bullshit job » comme Ă©tant liĂ©e Ă  une tache qui n’apporte rien Ă  l’organisation, pour accomplir la mission de l’organisation, plutĂŽt que de parler de sens du travail.

L’interview s’attarde sur les anglicismes comme les « calls », le « blended learning » et autre « business plan » qui rendent les messages obscurs et d’avoir des concepts flous, rĂ©servĂ©s Ă  ceux qui « comprennent ». On comprend qu’ici que la notion de comprĂ©hension est trĂšs relative.

L’interview ne parle pas des sigles (« AESH », « CAA », « CAE », « CGEF », « DAAC », 
, « Zup ») qui jouent exactement le mĂȘme rĂŽle. D’ailleurs pour garantir l’hĂ©gĂ©monie des « spĂ©cialistes » de ce langage, l’administration les change rĂ©guliĂšrement.


Imposture Ă  temps complet

Comment les bullshits jobs détruisent nos sociétés

Zoom ArriĂšre par Denis Robert

Entretien avec Nicolas Kayser Bril

Être payĂ© Ă  ne rien faire est le rĂȘve de tous les paresseux, mais derriĂšre le hamac ou l’apparente facilitĂ©e Ă  ne rien faire, se cachent aussi un cauchemar et une Ă©conomie parfaitement absurde. Qui serait assez dingue pour payer un salariĂ© pour un boulot ne servant strictement Ă  rien ? Qui ? À lire le dernier livre de Nicolas Kayser Bril « Imposture Ă  temps complet » (Ă©ditions du Faubourg), ils sont de plus en plus nombreux et contaminant ces employeurs de Bullshit jobs et leur armada de glandeurs en tout genre chargĂ© de consultation bidon ou de certification inutile, palabrant des heures dans des rĂ©unions sans fondement, impliquĂ©s dans des gestions de portefeuilles ne rapportant pas un centime, auteurs de reporting chronophage


Et pourtant le « bullshit job » ne s’est jamais aussi bien portĂ© depuis une dizaine d’annĂ©es qui ont vu un peu partout en Europe l’avĂšnement des politiques nĂ©olibĂ©rales. Et le phĂ©nomĂšne serait en expansion galopante sous la prĂ©sidence d’Emmanuel Macron. 115 minutes d’un entretien dense et Ă©bouriffant qui laisse pantois. Attention les champions des « bullshit jobs » sont tous diplĂŽmĂ©s voire sur-diplĂŽmĂ©s. TrĂšs peu de pauvres ou de smicards dans ce monde-lĂ , mais beaucoup d’usurpateurs, d’imposteurs et de manipulateurs


Si vous voulez comprendre pourquoi les « bullshit jobs » sont des catalyseurs d’un État devenu mafieux et comment ils envahissent le monde, il faut suivre cet entretien jusqu’à son terme et sans bailler. Puis fermer dĂ©finitivement tous les ouvrages tentant de faire croire que l’économie serait une science rationnelle.

L’image n’est pas indispensable, vous pouvez vous contenter de l’écouter


Si vous souhaitez savoir pourquoi les « Bullshit jobs » envahissent le monde, il vous faudra lire le livre de Nicolas Kayser Bril_ : « Comment les bullshits jobs dĂ©truisent nos sociĂ©tĂ©s », l’interview Ă©ludant cette partie.

Il ne s’agit pas de [faire quelque chose], mais il s’agit de mettre en scĂšne une volontĂ© [de faire] de certains [dĂ©cideurs]


Les « Bullshit jobs » sont les premiers catalyseurs de l’état mafia



ඏ

Liens

኿


â„č 2006 - 2022 | 🏠 Accueil du domaine | 🏡 Accueil du blog