cClaude.rocks ☕ Le blog

[Nouvelles technologies, sciences et coups de gueule…]

Menu

Un hyperviseur de machine virtuelle permet d’exĂ©cuter plusieurs systĂšmes d’exploitation (et leurs applications) de maniĂšre isolĂ©e sur une mĂȘme machine physique. Les systĂšmes d’exploitation invitĂ©s partagent ainsi les ressources de la machine hĂŽte, en particulier la mĂ©moire, le temps machine, le disque et les ressources rĂ©seaux.


ඏ

Contrairement Ă  un outil comme VirtualBox, il s’agit sous de proposer un systĂšme d’exploitation minimaliste qui ne permet que de crĂ©er des machines virtuelles. On ne fait tourner aucun logiciel sur la machine rĂ©elle autre que l’hyperviseur.

Un hyperviseur de machine virtuelle est le type de logiciel qui est au cƓur des « datacenters », en effet, il n’est pas envisageable dans ces grands bĂątiments d’intervenir physiquement sur les ordinateurs pour modifier la quantitĂ© de mĂ©moire, changer les disques durs, modifier le cĂąblage rĂ©seau


Ce type d’outil permet de crĂ©er des ordinateurs virtuels en choisissant les caractĂ©ristiques techniques directement depuis une interface graphique ou une API.

C’est le type d’outil donne tout sa puissance Ă  ce qu’on appelle le « cloud ».


Le projet « Xen »

Xen est un logiciel libre de virtualisation, plus précisément un hyperviseur de machine virtuelle, de type 1.

Xen permet d’exĂ©cuter plusieurs machines virtuelles sur une mĂȘme machine physique sur plate-forme x86, x86-64, IA-64 et PowerPC, ARM Cortex-A7 et Cortex-A152. Les systĂšmes d’exploitation invitĂ©s partagent ainsi les ressources de la machine hĂŽte.

Son dĂ©veloppement a dĂ©butĂ© sous la forme d’un projet de recherche de l’universitĂ© de Cambridge au Royaume-Uni. Aujourd’hui il est portĂ© par la sociĂ©tĂ© XenSource et fait partie de la « Linux Foundation ». Xen est en partie intĂ©grĂ© Ă  la partie principale du noyau Linux.

  • Site du projet Xen

Le projet Xen se concentre sur l’avancement de la virtualisation dans un certain nombre d’applications commerciales et open source diffĂ©rentes, y compris la virtualisation des serveurs, l’infrastructure en tant que services (IaaS), la virtualisation des postes de travail, les applications de sĂ©curitĂ©, les applications logicielles et matĂ©rielles embarquĂ©s, notamment dans l’automobile et l’aviation.


ඏ

Le projet « XCP-ng »

La plate-forme de virtualisation XCP-ng est un projet d’incubation du « Xen Project » hĂ©bergĂ© dans la Linux Foundation. XCP-ng vise Ă  ĂȘtre le pont entre la communautĂ© des utilisateurs et les dĂ©veloppeurs et ĂȘtre le point d’entrĂ©e par dĂ©faut pour tout utilisateur.

XCP-ng est initialement un fork de XenServer. Aujourd’hui ce projet Ă  rĂ©ussi Ă  rassembler une large communautĂ© autour d’une nouvelle plateforme de virtualisation en ces temps modernes. XCP-ng est maintenant hĂ©bergĂ© par la « Linux Foundation ».

Ce logiciel libre a le culot de vouloir concurrencer VMWare, HyperV et d’autres grands du secteur de la virtualisation.

La premiĂšre version de XCP-ng 8.3 vient d’ĂȘtre rendu publique. Encore en version alpha ce qui indique que de nouvelles fonctionnalitĂ©s sont a attendre, mais qui est annoncĂ©e comme extrĂȘmement stable.

  • Site du projet XCP-ng
  • Annonce de la version 8.3

Si vous avez une bonne machine, et que vous souhaitez gĂ©rer votre propre datacenter, vous pouvez l’essayer Ă  partir d’une clĂ© USB depuis laquelle vous devrez dĂ©marrer votre machine.

dd if=xcp-ng-8.2.1.iso of=/dev/sdX bs=8M oflag=direct

ඏ

Liens

኿


â„č 2006 - 2022 | 🏠 Accueil du domaine | 🏡 Accueil du blog