cClaude.rocks ☕ Le blog

[Nouvelles technologies, sciences et coups de gueule…]

Menu

Vous avez installé un Linux sur votre machine. Vous avez un logiciel libre et gratuit sur votre ordinateur, vous attendez sans doute à ce que tout ce que vous utilisez soit également libre et gratuit.

  • Libre : au sens ou le code est disponible et librement modifiable,
  • Gratuit : au sens où aucune contrepartie ne vous être demandé ou imposé.


Le paquet check-dfsg-status, anciennement connu sous le nom de vrms (virtuel Richard M. Stallman) vous permet de trouver les paquets qui ne sont pas libres.

Contexte

De nombreux systèmes d’exploitation entiers basés uniquement sur des logiciels libres ont été créés, la majorité des logiciels qu’ils proposent sont libres. Malheureusement, certaines données sont toujours stockées dans un format propriétaire, secret et non standard, créé par des entreprises qui souhaitent garder le contrôle sur les utilisateurs du logiciel qui génère ces données.

Ceci, bien sûr, est destiné à garder les utilisateurs suivant les nouvelles versions du logiciel qui « contrôlent » les données des utilisateurs (afin que les utilisateurs puissent toujours avoir accès à leurs propres créations).
Aussi, malheureusement, la plupart du temps, les logiciels de manipulation de telles données ne sont pas Libres au sens défini par Richard Stallman au début des années 1980. Les logiciels qui ne permettent pas toutes les libertés stipulées par Richard Stallman sont appelés logiciels non libres .

Le programme check-dfsg-status permet aux utilisateurs de systèmes d’exploitation basés sur Debian (comme, par exemple, Linux-Mint) de détecter si leurs systèmes ont des logiciels non libres installés, afin que les utilisateurs puissent conserver leurs installations uniquement avec des logiciels qui ne posent aucun problème juridique.

À l’origine, ce logiciel s’appelait vrms (virtuel Richard M. Stallman) mais a été renommé check-dfsg-status car ses opinions sont basées sur les Debian Free Software Guidelines (DFSG).



Installation

Ce paquet est spécifique à Debian et ces dérivés, il s’installe à l’aide du paquet vrms :

sudo apt install -y vrms

Il est probable que dans l’avenir le paquet soit renommé check-dfsg-status, c’est ce que laisse entendre la documentation. Le référentiel Debian indique d’ailleurs que le paquet vrms est un paquet virtuel. Si votre système est un dérivé de Debian, il se peut que la propagation ne soit pas encore faite (c’est le cas pour Linux-Mint lors de l’écriture de ce billet).



Utilisation

Cet outil est destiné à être utilisé uniquement en ligne de commande.

Suivant la version utilisée par votre distribution, vous devrez utiliser l’une ou l’autre commande :

À partir du nom historique (devrait fonctionner sur toutes les machines pour l’instant) :

vrms

En utilisant le nouveau nom (qui n’est pas nécessairement encore propagé dans toutes les distributions) :

check-dfsg-status


Liens


Merci à Caseih pour ce billet.

ᦿ


ℹ 2006 - 2023 | 🏠 Accueil du domaine | 🏡 Accueil du blog