cClaude.rocks ☕ Le blog

[Nouvelles technologies, sciences et coups de gueule…]

Menu

En complément de l’article 📝 Bureautique et Typographie – Les guillemets se pose la problématique de l’automatisation de la configuration.



Cet article est à réserver à des utilisateurs avancés sur Linux, d’une part les outils utilisés peuvent rendre votre machine instable et d’autre part, et d’autre part ce billet se limite à lister quelques pistes…


Automatisation de la personnalisation des raccourcis claviers

J’ai fait quelque recherche pour automatiser cela mais le périphérique clavier est vraiment pas simple à gérer.

En premier lieu, il y a la couche qui gère le hardware à configurer, si cela est nettement plus facile avec l’arriver de l’USB, cela reste néanmoins une couche logicielle qui peut ne pas être correctement configurée puisque toutes les présentations de clavier reste très nombreuse et ne sont pas toute parfaitement identifiées.

Ensuite il y a la notion de localisation, une couche prend en charge les particularités liées à la langue et aux habitudes régionales.

Enfin, il y a la couche graphique qui vient intercepter certaines touches (par exemple les touches liées au son) mais sur certain ordinateurs portables elles sont prises en charge par l’électronique de la machine avant même l’exécution de « bootloader » (dans ce cas, il est possible de changer le volume durant le démarrage de la machine).

Et enfin, certain logiciel prennent également cela en charge au niveau de leur configuration propre…

Bref, on peut intervenir à toutes ces étapes, c’est donc le bordel.

Pour la problématique de l’espace insécable, il me semble que la couche la plus adaptée est la couche graphique (cela correspond à la description faite plus).

Je n’ai pas de solution actuellement, mais voici quelques pistes prometteuses :

man gsettings
man gconftool-2

En particulier, je retrouve la configuration faite plus haut à l’aide de :

gsettings get org.gnome.libgnomekbd.keyboard options
['grp\tgrp:win_space_toggle', 'terminate\tterminate:ctrl_alt_bksp', 'caps\tcaps:none', 'grp_led\tgrp_led:scroll', 'grp_led\tgrp_led:caps', 'nbsp\tnbsp:level3']

Pour ceux qui voudraient creuser, j’ai, entre autres, essayé ces commandes :

gsettings list-keys org.gnome.libgnomekbd.keyboard
gsettings list-recursively org.gnome.libgnomekbd.keyboard

Après avoir fait la configuration depuis l’interface graphique, la commande suite me donne une erreur, ce qui confirme que sur Linux Mint Cinnamon (et probablement Linux Mint Mate), il faut utiliser gsettings :

Cependant l’article Pourquoi ne devrais-je pas utiliser les réécritures de GSettings ? (page en anglais)

  • A propos de GSettings (extrait de l’article) 🤬

    Les réécritures de GSettings sont utilisés par les distributions pour ajuster les paramètres par défaut du bureau et des applications GNOME. Les réécritures de dconf ont été conçus pour que les administrateurs système ajustent les paramètres par défaut et définissent les paramètres obligatoires pour le bureau et les applications GNOME.

Donc à priori c’est du côté de dconf qu’il faudrait aller chercher et donc plus précisément de dconf-editor.

dconf-editor n’est pas installé par défaut sur Linux-Mint et c’est

sudo apt install dconf-editor

Concernant gconftool-2

gconftool-2 --get /desktop/gnome/peripherals/keyboard/kbd/options

Quelques commandes testées, sans réel succès :

gsettings set org.gnome.libgnomekbd.keyboard options

gconftool-2 --type list --list-type string --set /the/key/to/modify '[value1,value2,value3]'

gconftool-2 --get /desktop/gnome/peripherals/keyboard/kbd/options '[nbsp,nbsp:level3]'
gconftool-2 --set /desktop/gnome/peripherals/keyboard/kbd/options --type list --list-type string "[nbsp,nbsp:level3]"
gconftool-2 --unset /desktop/gnome/peripherals/keyboard/kbd/options


Astuce, sans lien direct, trouvée durant les recherches

  • In 19.3 Cinammon I finally found by accident that Ctrl + . opens up an emoji picker when in a text box of any sort.


Références

ᦿ


ℹ 2006 - 2022 | 🏠 Accueil du domaine | 🏡 Accueil du blog